Dans mon article précédent, je vous ai donné les clés pour développer votre potentiel professionnel.  Je vous ai fait réfléchir sur le type de questions à vous poser pour pouvoir mieux vous affirmer et prendre plus de confiance en vous en vous appuyant sur vos réussites. Les questions étaient orientées sur ce que vous savez très bien faire dans vos domaines professionnels, aboutissant sur des facteurs de fierté, d’accomplissement et de réussite.

Vous allez voir, à quel point, les questions que vous vous posez, si elles sont orientées problèmes, doutes, incertitudes ne font que renforcer vos réflexes négatifs. Et vous passez alors à  côté de votre potentiel d’aujourd’hui et de demain.

Les questions orientées problèmes :

  1. Décrivez les 3 derniers échecs au sein de votre équipe.
  2. De quoi êtes-vous le plus déçu dans votre réalisation professionnelle ?
  3. De quoi parlez-vous le plus difficilement dans votre entreprise ?
  4. Quelle est la pire décision que vous ayez prise dans les 6 derniers mois ?
  5. Quelles sont les situations dans lesquelles vous vous sentez le moins confiant?
  6. Identifiez les schémas d’échecs qui se renouvellent dans votre parcours professionnel.
  7. Que reprochez-vous le plus à vos collaborateurs, équipes, boss, clients ?
  8. Quels sont les points faibles de votre groupe, équipe ?

Félicitation, vous avez tous les ingrédients pour ne pas réussir et ne pas développer votre potentiel.

Mon devoir est de vous annoncer que 80% de la population pense de cette façon. Pourquoi ?

Dans notre système scolaire, la première chose que nous ont appris et transmis nos professeurs, c’est d’insister là où nous sommes médiocres avec une belle écriture rouge du style «  peut mieux faire », « insuffisant », « c’est nul »…

En France, nous n’avons pas ce réflexe naturel d’accentuer et de valoriser les bonnes pratiques.

Si vous restez avec ce type de questions, vous allez continuer à faire du surplace et communiquer essentiellement sur ce que vous ne voulez pas.

S’appuyer et revenir trop fréquemment sur ses points faibles ne fait que les accentuer et les renforcer au quotidien.

L’histoire de notre évolution est faite d’expériences réussies et d’échecs. Plus vous allez être concentré sur l’échec, plus vous allez obtenir celui-ci.

Maintenant vous savez quoi faire…

 

Agir ou subir ? Alors, envie de changer ?

Le coaching est fait pour vous…

 

Voir les questions orientés solutions dans l’article « Comment développer votre potentiel professionnel ».