Management

Et si vous étiez pleinement confiant!

 

Votre confiance en vous est la clé de réussite de votre qualité de vie!

Pourquoi ne pas commencer maintenant en cette période de rentrée.

Savez vous que vous avez plus de facilités à penser à ce qui vous stresse.
Pourtant, vous recherchez à vous sentir plus heureux, épanoui, confiant, serein…c’est un véritable paradoxe quand on y pense!

La bonne nouvelle c’est que vous pouvez arrêter d’avoir ces pensées limitantes et négatives !

Selon une étude americaine nous créons plus de 60 000 pensées par jour dont 12 000 positives et 48 000 négatives.
De plus en plus de recherches montrent que nos pensées créent notre réalité.

Il est donc temps d’améliorer vos pensées pour être plus productif et garder un corps et un mental en bonne santé.

Voici le programme pour cette rentrée : faire un RESET comme sur votre ordinateur.
La bonne nouvelle je suis là pour vous accompagner !

Vous allez vous sentir libre et prêt à accueillir le renouveau dans votre vie mais pour cela on doit avancer ensemble!

Observez bien vos dernières 24 H, à quoi avez vous pensé le plus ?
Votre santé, votre travail, vos finances, votre famille, vos amis …
Sur quoi avez vous focalisez votre attention ?

Sur ce que vous n’avez pas ou ce qui vous stresse ? c’est un point très important !
N’oubliez jamais que ce sont vos pensées d’aujourd’hui qui définissent précisément votre qualité de vie.
Accordez vous quelques minutes pour bien comprendre.
Observez si vous avez plus de pensées négatives que positives dans vos catégories de vie suivantes:

Vos finances, la gestion de votre temps, la santé, l’amour, l’épanouissement, votre travail, relations…

Je partage quotidiennement les défis des personnes, équipes, entreprises, qui font appel à mon expérience, pour passer d’un mode de contraintes à des stratégies gagnantes!

Pour atteindre de nouveaux résultats, c’est primordial d’avoir une vision positive de votre vie et de vos projets futurs.

C’est exactement ce que je vous propose en coaching,  seul c’est plus difficile pour certains d’entre vous de passer à l’action pour atteindre vos objectifs personnels et professionnels.

Quand est-il de vos qualités ?

Il nous faut souvent plus d’une minute pour trouver une de nos qualités alors qu’une seconde suffit pour trouver un défaut.

Cela vous dit quelque chose ?

Alors pourquoi ne pas les reconnaitre et les mettre en avant ?

Cela vous guidera alors plus facilement dans vos choix en accord avec votre être intérieur.

Test pour bien connaitre vos qualités:

Lister toutes vos points forts:

Ne vous arrêtez pas aux 5 premiers, vous en avez bien plus que ça…

Vous devez en trouver au moins 50 !

Le pouvoir de vos pensées quotidiennes Si nous nous répétons tout le temps la même chose, celle-ci va se concrétiser.

Si je me dis « je suis confiant » plusieurs fois dans la journée, alors je serai sur de moi et toutes mes actions en seront imprégnées jour après jour, et vous allez retrouver de la confiance en passant à l’action.

A contrario, si je me répète toute la journée que « ça ne va pas », « je ne suis pas satisfait »…, effectivement je serai malheureux et tout ce que je ferai aura une connotation négative.

Il est important de prendre conscience du pouvoir de vos mots et du pouvoir de répétition.

Ce n’est pas tout de trouver des mots positifs, nous devons les ancrer dans notre cerveau,tel un mantra.

Je vous propose de trouver des mots positifs qui vous parlent, qui sont en accord avec vous.

Faites une liste de mots positifs, bienveillants qui ont une belle signification pour vous (une dizaine pour commencer).

Lisez-les au réveil, à vos pauses, au déjeuner, au coucher. Notez-les sur votre agenda, smartphone… Ces mots doivent résonner comme un mantra. Ils deviendront un booster d’énergie pour vous.

Essayez, vous verrez, c’est puissant et bienfaiteur.

Identifier vos trois meilleurs moments de la journée.

Entre le moment où nous nous réveillons et le moment où nous nous couchons, il se passe une multitude d’événements, d’actions et de pensées.

La journée défile et parfois nous avons le sentiment de ne pas avoir « toucher terre ».

Il est alors intéressant de faire un flash-back ou retour en arrière sur cette journée pour en apprécier les meilleurs moments.

Et oui, même si parfois la journée semble être mauvaise, il y a forcément eu des moments agréables, même infimes soient-il (une musique sympa, le sourire d’une personne, la fin d’une journée de travail…).

A vous de retrouver dans votre mémoire au moins 3 moments agréables, qui se sont déroulés au cours de cette journée.

Vous verrez qu’après quelques temps de pratique, cela deviendra une habitude et vous vous surprendrez en train de le faire même la journée.

Mes 3 « best » moments d’aujourd’hui sont :

Faites ce récapitulatif le soir avant de vous coucher, tous les jours, c’est génial et cela va renforcer votre mental de gagnant !

Vous verrez, c’est simple à faire. Vous gagnerez en qualité de vie et en confiance.

 

Pour encore plus de détails et de clés, rdv sur http://philippetakacs.com/une-cle-simple-et-efficace-pour-se-sentir-mieux-au-quotidien.

A vous de jouer.

Philippe Takacs : Vous avez dit échec ou réussite ?

 

Penser que l’échec est définitif est l’une des plus grandes erreurs de certaines personnes dans leur évolution.

L’échec est un fait mais si vous prenez un peu de recul, nous n’échouons jamais à 100%.

La plupart des souvenirs des élèves interrogés lors d’une étude américaine démontrent que les échecs scolaires sont liés aux annotations négatives de profs à répétitions. Et vous savez quoi, cette étude a duré 20 ans, et sur 100 élèves, seuls 15 avait un projet défini et ancré dans le temps.

Seuls les étudiants qui avaient un projet de ce qu’ils voulaient être et devenir plus tard n’ont pas été influencés négativement sur leurs comportements à moyen et long terme.

Il nous est tous arrivé de louper un oral, un examen. Mais c’est en apprenant de ses défaites que l’on fini par obtenir la victoire.

20 ans plus tard, ces 15 élèves gagnaient financièrement plus de la totalité du revenu annuel des 80 élèves restant et ils se sentaient pleinement en phase avec leurs valeurs.

 

Vous pouvez toujours vous enrichir de chaque expérience vécue.

Si vous n’avez pas atteint ce que vous souhaitiez, il suffit de recommencer différemment et transformer le mot échec par enseignement.

Les leaders qui ont développer des empires tel que Google, Apple, Facebook… ont souvent les mêmes raisonnements dans leurs modes de pensée.

Ils sont avant-gardistes, proactifs et dessinent l’avenir selon leur vision.

Leur travail est devenu une passion, avec des enjeux motivants à relever chaque jour.

C’est un levier de croissance pour se dépasser et se réaliser pleinement dans un projet qui leur tient à cœur.

« Tout le monde échoue une première fois. Si tu ne connais pas l’échec, comment pourrais-tu connaître le succès ? »

Andy Wachowski, Matrix.

Vous savez qu’un manque d’audace, de confiance peut vous freiner définitivement et anéantir tous vos projets, voir ne pas démarrer du tout.

Votre mission si vous l’acceptez, c’est de vous sentir plus confiant dès maintenant et non pas un jour peut-être !

Réaliser dès aujourd’hui ce qui va vous permettre de gagner plus financièrement mais plus encore réaliser vos rêves en fonction de ce que vous attendez de la vie !

Pas celle des autres ou des médias mais dans votre quotidien, famille, job, santé, financier, réseau social, sport, et professionnel.

J’observe et j’entends depuis de nombreuses années : »Il faut tout connaître et savoir tout faire pour se lancer dans un projet ».

C’est faux! Tout part d’une idée et ensuite nous devons savoir la concrétiser avec une multitude de personnes autour de nous qui ont les compétences souhaitées.

Regardez tout autour de vous, les leaders qui sont arrivés au top se sont réalisé parce qu’ils avaient l’envie de réussir, de se dépasser avec une conviction inébranlable.

Ils finissent toujours par trouver des solutions. Le facteur temps est la clé de voute de toute construction de projet.

Patience, ténacité, endurance, constance sont les facteurs qui permettent de franchir tous les obstacles qu’ils soient conjoncturels, concurrentiels ou financiers…

Le succès se produit rarement instantanément. Il vient à vous à la suite d’actions cohérentes, avec une forte motivation de ne pas lâcher votre objectif de vue !

Plutôt que d’insister sur ce qui ne fonctionne pas instantanément, prenez votre temps… Arrêter d’attendre les résultats immédiats.

Appréciez le moment présent. Si cela ne marche pas tout de suite, apprenez à gérer la frustration. Souvent cela nous rend plus fort. Et le déclic arrive.

Sortez de votre zone de confort. Osez de nouvelles prises de risques, définissez vous des challenges à relever !

Qui devez-vous rencontrer pour faire évoluer votre projet ?

De combien avez-vous besoin pour financer votre voyage, formation, investissement, création de votre entreprise, faire gagner votre équipe ?

Comment atteindre vos objectifs plus facilement? Définissez toutes les étapes.

Plus vous serez spécifique, plus vos acquis intérieurs se mobiliseront pour avancer vers ce que ce vous voulez vraiment. Mais, à une condition… d’être précis dans votre objectif.

Déterminez les ressources que vous avez déjà, chercher bien, et identifiez celles dont vous aurez besoin

Définissez le timing qu’il faudra pour accomplir chaque étape!

Un focus important : identifiez les actions que vous allez effectuer seul! Idem avec les actions collectives qui ne dépendent pas que de vous. Plus vous serez factuel sur qui, quoi, comment sur l’ensemble du projet, plus vous serez capable d’anticiper les étapes à franchir.

Détectez les freins qui vous bloquent… Vous devez commencer par ce travail !

Cette prise de conscience va vous faire déceler peut-être une peur mal identifiée suite à des échecs répétés soit scolaires, dans votre enfance soit professionnellement, relationnellement, physiquement, psychologiquement, émotionnellement etc…

Vous êtes la personne la plus importante de votre projet, alors offrez-vous le meilleur de vous pour réussir.

 

Toute nouvelle difficulté identifiée est une belle opportunité d’apprendre et d’évoluer.

Chaque nouvelle journée, nous avons tous la possibilité de choisir entre réussir ou échouer.

Je suis passionné sur ce sujet  et depuis 20 ans, c’est le cœur de mon métier. J’étudie la différence entre ces deux comportements.

Et le résultat est étonnant, il faut autant d’effort, d’énergie pour réussir un projet avec une vision positive et une stratégie gagnante que dans le cas inverse se focaliser sur tout ce qui ne marche pas, s’énerver, se stresser et penser continuellement à la peur d’échouer.

Deux comportements totalement inverses bien utilisés dans le premier cas et gaspillée pour le second.

Personne à l’école, ne nous a appris à gérer notre stress, nos façons de focaliser nos pensées, non pas sur le pourquoi des obstacles et les problèmes qui surgissent mais plutôt sur le comment agir !

 

Exercice :

Souvenez-vous d’une expérience perso ou pro où vous avez réussi. Prenez une feuille de papier et listez les images, sons, ressentis.

Imaginez que vous êtes au cinéma, installé confortablement et que le héros c’est vous. Que voyez vous ?

Rappelez-vous de votre ressenti, votre énergie, état d’esprit, votre façon de parler, d’agir, de réfléchir de comment vous preniez des décisions factuelles et efficaces. Revivez chaque moment avec intensité vous allez retrouver tout ce qui fait de vous une personne qui réussit, obtient ce quelle veut quand elle le désir vraiment.

Faite le même exercice dans le sens inverse, et accepter de revivre les mêmes émotions et ressentis négatifs, et vous comprendrez mieux par vous même que pour échouer cela demande énormément d’énergie et de répétitions négatives.

Vous constaterez que le cerveau ne fait pas la différence entre passé, présent et futur.

C’est un mode de coaching très efficace et prouvé scientifiquement en préparation mentale des sportifs de haut niveau pour préparer une compétition. 100% des gagnants ont tenté leur chance !

Maintenant faites vous ce cadeau extraordinaire!

Si vous étiez sûr à 100% de ne pas échouer, que seriez-vous prêt à réaliser, entreprendre, développer, demander, aborder, oser ?

Faites le test dans votre vie professionnelle, relationnelle, affective, financière…

Jouer le jeu à fond.

Installez-vous confortablement, trouver une musique qui vous inspire, débranchez votre smartphone et imaginez que l’échec ne fait plus partie de votre monde.

Quel type d’action, de prise de contact, de création de projet ou d’entreprise vous seriez prêt à faire avec la certitude de réussir? Laissez venir tout ce qui vous vient. Faites appel à votre potentiel d’imagination, certaines clés vont surgir pour la suite de vos réalisations.

Je l’ai testé une multitude de fois et cela fonctionne également avec les personnes et équipes que j’accompagne.

Le risque à faire ce test : réussir là où vous avez échoué !

Vous allez voir, c’est très riche en enseignement.

 

 

Comment valoriser votre équipe pour augmenter vos résultats ?

Si vous n’avez plus tout à fait le contrôle sur votre gestion du temps, que vous êtes dirigeant ou manager, vous devez reprendre le temps de trouver des solutions.

Souvent le fait de vouloir tout diriger, contrôler vous donne la sensation de maitriser le système dans lequel vous évoluez, certes c’est efficace à court terme mais à long terme vous risquez d’imploser.


Déléguer pour gagner ensemble

 

Pourquoi déléguer ?

Les 3 avantages pour vous :

  • Vous retrouvez du temps pour anticiper et planifier vos prochains plans d’actions.
  • Vous testez vos capacités à transmettre et donner envie aux autres de s’engager.
  • Vous délégué certaines taches pour élever votre expertise à un niveau supérieur.

Les 3 avantages pour votre équipe :

  • Ils élèvent leur niveau de compétences grâce à vous.
  • Ils se sentent reconnu et développent de la confiance.
  • Ils vont générer plus d’autonomie et  cela va créer des prises d’initiative et augmenter vos résultats. 

 

A qui déléguer ?

 

Votre objectif est de gagner du temps et non d’en perdre donc votre choix est primordial sur la personne concernée.

Un des axes de progrès de nombreux managers est de déléguer coute que coute sans avoir pris le temps de sélectionner le profil idéal. Résultat : besoin de réexpliquer plusieurs fois avant que cela ne soit terminé et surtout un manque de motivation du collaborateur de ce qui doit être fait.

Ne choisissez pas quelqu’un qui le fera uniquement pour vous faire plaisir si les compétences ne sont pas au rendez-vous.

En résumé : 3 types de profil concernés :

  • Une personne motivée qui vient d’arriver dans l’équipe. Bien lui expliquer la mission.
  • Un profil qui souhaite évoluer au sein de votre groupe, il est motivé !
  • Un expert qui commence à tourner en rond et qui a besoin de changement.

 

Comment déléguer ?

Bien définir le résultat que vous voulez obtenir.

Ensuite questionner comme un manager coach sur comment la personne compte s’y prendre.

C’est très riche en enseignement pour évaluer rapidement les compétences innées ou à acquérir du préposé.

Rappelez que vous serez disponible à tout moment. Définissez 3 phases intermédiaires : lancement, atteinte à 50%, finalisation.

 

Tous les grands leaders ont choisi de s’entourer de personnes à qui ils font confiance.

Ils ont su un jour déléguer des missions qu’ils leur étaient connu pour sortir de leur zone de confort. Ainsi ils ont pu rêver et créer l’avenir pour anticiper les besoins de leurs clients et générer plus de services pour devenir numéro 1.

Alors lorsque vous vous retrouverez face à vos équipes, prenez le temps d’observer et dites vous comment puis-je accepter de faire plus confiance !

 

 

« Mieux vaut prendre le changement par la main avant qu’il ne nous prenne par la gorge. »

Winston Churchill

Philippe TAKACS Développer une communication efficace avec vos équipes

Vous est-il déjà arrivé de manager votre équipe et de ressentir que vous n’étiez pas ou plus compris, pire que vous ne l’intéressiez pas ?

Rassurez-vous, cela n’arrive pas qu’à vous ! Même les grands entraineurs de ce monde connaissent eux aussi ce phénomène.

Pourquoi y-a t’il un turn over aussi important des entraineurs de l’équipe de France de foot et un manque de résultats évident ?

La faute des joueurs ou des entraineurs ?

Je vous laisse seule juge de cette réponse.

En revanche, une chose est certaine : après Aimé Jacquet, 100% des entraineurs suivants ont eu une façon de communiquer orientée problème, manque de conviction, de motivation et d’écoute.

Et déjà, on nous parle d’un nouvel entraineur…

Problème d’expérience terrain : non.

Problème de compétence : non.

Réponse : Une communication non adaptée.

Pour entrainer une équipe, et d’autant plus des joueurs de haut niveau avec une expérience internationale, il est nécessaire de donner du sens à ses messages en prenant en compte les valeurs et les objectifs de chacun.

L’écart entre celui qui réussit et celui qui échoue est à la fois minime et immense. C’est souvent lié à un état d’esprit, un regard différent sur soi-même et les autres. Donner envie aux autres de se dépasser, de performer avec un esprit collectif s’apprend… Il n’est pas plus difficile de réussir que d’échouer. Seules les stratégies changent.

 

Il existe deux types d’entraineurs :

L’entraineur autoritaire et l’entraineur coach.

L’autoritaire :

Lors des réunions, il se positionne dans une attitude de dominant en donnant sa propre solution sans faire appel aux compétences de ses joueurs ni les écouter.

Il monopolise 80% du temps de parole; il insiste pour prendre chaque décision et change de stratégie au dernier moment sans avoir échanger avec le staff. Si les joueurs ne réussissent pas, il se positionne comme une victime prétendant que ce n’est pas de sa faute.

Ses phrases clés : « je sais ce qu’ils doivent faire mais ils n’en font qu’à leur tête », « qu’ils continuent à perdre leur match et à ne pas m’écouter », « l’équipe a un manque de motivation et se cherche match après match ».

Conclusion : le résultat de ce type de management fait que l’entraineur n’a plus qu’une seule issue : passer son temps à devoir gérer les problèmes des uns et des autres, et devenir actif plutôt que proactif. Quoiqu’il arrive, le match est perdu.

Le manager coach :

Lors des réunions, il lance l’introduction et focalise toute son énergie de coach sur comment développer une cohésion d’équipe et fédérer un état d’esprit positif (l’ennemi est l’équipe adverse et non à l’intérieur !).

Il prépare ses entrainements, ses réunions en collaboration avec le staff et les joueurs pour définir une stratégie commune orientée action, efficacité, anticipation.

Il se positionne comme un facilitateur, missionné pour faire émerger les talents naturels de chaque joueur et renforcer le charisme d’un capitaine qui sera maitre à bord lors des matchs. Il a confiance en lui, n’a pas la peur de perdre son pouvoir.

Ses phrases clés : « je ne pourrai jamais jouer à votre place », « la victoire vous revient », « pensez à tous les sacrifices que vous avez fait pour en arriver là, maintenant c’est à vous de donner le meilleur de vous », « j’ai confiance en vous », « souvenez-vous de votre dernière victoire, de votre motivation, de votre dépassement ».

Conclusion : l’équipe est de plus en plus autonome, force de proposition, reconnue par son entraineur. Les rôles de chacun sont définis avec un capitaine qui pousse ses coéquipiers, tel Zidane, et un manager qui sait reprendre le flambeau lors des débriefing et des entrainements.

Qu’est-ce qui fait la différence entre les entraineurs qui réussissent en matière de communication efficace avec des résultats probants et ceux qui n’arrivent pas à faire partager l’envie de gagner et construire une cohésion d’équipe ?

Pour mieux cerner votre style de manager, je vous propose de répondre à ces questions:

Citez trois personnes que vous trouvez brillantes en communication, dans le monde de l’entreprise ou du sport :

_

_

_

 

Quelles sont leurs trois qualités communes ?

 

Citez trois personnes qui dans le sens inverse vous trouvez médiocre en communication :

Quels sont leurs trois points communs ?

 

Quant à vous, quels sont les points communs positifs ou négatifs que vous avez trouvé dans les questions précédentes que vous retrouvez chez vous ?

En fonction de vos choix de réponses, il y a automatiquement des similitudes entres vos points forts et ceux de vos leaders.

Et que vous le vouliez ou pas, idem pour les points faibles.

Voici déjà une première piste de travail pour continuer à développer votre impact en communication.

 

 

 

Scroll Up