Month: octobre 2012

Philippe Takacs : Une clé simple et efficace pour faire une bonne impression lors d’une première rencontre ?

Il est souvent dit que nous avons 30 secondes pour faire une bonne impression.

Qui n’a pas eu un entretien d’embauche, un premier rdv amoureux, fait une recherche d’appartement ou une demande de crédit à un banquier ?

On souhaite toujours faire bonne impression. Les hommes sortent leur chemise/cravate ; les femmes se maquillent et soignent leur look.

Mais qu’est-ce qui est vraiment important et qui fait tilt dès la première poignée de main.

Alors voici la clé du jour. C’est une technique que j’utilise depuis des années et qui marche :

SOURIEZ

 

 

C’est très efficace quelque soit vos interlocuteurs.

Pourquoi ? Quand vous souriez, vous êtes dans le don. Vous offrez à l’autre de l’enthousiasme et du bien-être.

Regardez tout autour de vous. Les personnes qui sont en pleine confiance sont généralement très souriante et attirent à elles une multitude de propositions, de projets et de rencontres.

De plus, vous allez inspirer confiance et vous allez casser la barrière en pratiquant cette forme d’amour inconditionnel. Vous montrez à l’autre que vous êtes satisfait de le rencontrer et vous lui donner envie d’en savoir plus sur vous.

Des études scientifiques démontrent que le fait de sourire permet de nous sentir plus relaxé, calme et détendu grâce à l’envoi d’influx nerveux à notre cerveau.

Si vous êtes réservé voire timide, lors d’une prochaine rencontre avec un nouveau groupe, ami, collègue… avant d’exprimer le moindre mot, utilisez cette clé : souriez et observez autour de vous ce qu’il se passe.

Retenez bien qu’en fonction de la 1ère  rencontre, vous allez retenir des mots, des sensations et des images. Ayez ce nouveau réflexe que ces premiers moments soient exceptionnels. Vous aurez une forte influence sur la suite de la relation qu’elle soit professionnelle ou privée.

Utilisez d’entrée des mots positifs afin de valoriser vos talents, votre savoir faire et intéresser vous à l’autre avec des questions ouvertes.

Dans le monde des affaires, on appelle cela les 4 X 20 :

1.  Les 20 premiers pas : votre démarche, votre attitude, votre apparence, votre confiance en vous

2.  Les 20 premiers cm de votre visage : votre sourire, votre expression, votre regard avec le sourire intérieur

3.  Les 20 premiers mots : votre langage positif, votre élocution dynamique, votre voix posée, rassurante et souriante

4.  Les 20 premières secondes : et voilà, une première impression est faite

 

Où que vous soyez sur la planète, de Paris, Bali, Londres à New York, sourire est un langage universel reconnu et compris par tout le monde.

« La vie est une grande comédie » dixit Shakespeare

A vous de jouer !

Philippe Takacs : Une clé efficace pour développer votre communication et obtenir plus de résultats.

Dans de nombreux cas, la problématique que rencontre les dirigeants ou managers avec leurs équipes se résume à un manque de résultats entre ce qui devrait être fait et ce qui est réellement réalisé.

L’objectif de tout capitaine d’équipe est d’obtenir de la performance et des résultats mesurables.

Que faire lorsque que l’un de vos collaborateurs ne veut pas agir ou aller dans votre sens ?

Plusieurs profils de collaborateurs s’offrent à vous :

  1. Vous avez affaire à une personne rebelle qui a trouvé sa façon d’exister en commençant ses phrases par « oui mais…, je suis pas d’accord ». Indicateurs : peur du changement, besoin de s’affirmer face à vous.
  2. « Je n’y arrive pas, j’ai déjà essayé, ça ne marche pas…». C’est une personne qui repousse l’échéance soit pour ne pas sortir de sa zone de confort soit parce qu’elle n’a pas les compétences. Indicateurs : volonté de ne pas agir, manque de compétence.
  3. « J’ai pas le temps, j’ai trop de choses à faire ». Vous avez affaire à une personne qui trouve toujours un événement externe ou interne pour ne pas agir sur le moment. Indicateurs : un agenda non actualisé ou pas utilisé, toujours en train de courir, procrastination.

Vous avez tous connu ce type de profils qui ne font que ralentir ou stopper votre progression ou celle de votre équipe.

Dès que vous avez identifié la résistance à la performance, voici une technique simple et efficace :

Plan d’action :

Prenons le rebelle : dès que vous entendez le « oui mais » alors vous reformulez du type « ce que tu me dis, c’est oui mais… » et là faites préciser à votre interlocuteur si c’est oui ou si c’est mais.

Autre exemple « je le ferai plus tard… » : « quand tu dis plus tard, c’est quand précisément ? »

« Et quelle sera la date de finalisation ? »

Surtout attendez la réponse.

C’est là ou tout va se jouer dans votre maitrise d’accueillir la réponse, vous allez découvrir la puissance de l’aïkido relationnel.

Cette stratégie de reformulation est très efficace à appliquer au quotidien.

Pourquoi ?

Observez autour de vous les conflits ou observez-vous, cela démarre toujours par une non prise en compte de ce que vous dit l’autre.

Ex : « Je le ferai plus tard », réponse « non, il me le faut maintenant ». Vous êtes dans un ping pong relationnel et cela vous fait perdre beaucoup d’énergie car vous allez donner du pouvoir à l’autre pour agir à contre sens de ce que vous attendez. Vous pensez gagner dans votre affirmation mais l’autre n’agit pas pour autant comme vous le souhaiteriez.

En résumé, la reformulation va vous permettre de recueillir des sources d’informations que vous n’auriez jamais obtenu en vous affirmant sans prendre en compte l’autre.

Votre réussite dépend de votre capacité à fédérer tout autour de vous et générer des résultats en croissance quelque soit les conditions.

A chaque fois que vous percevez un empêchement à l’action, reformulez, faites préciser et redéfinissez les règles.

Bon management à vous sous le signe de la performance et de la réussite.

Scroll Up